Il est tout à fait possible de profiter de Bora Bora à petit prix.
Il est tout à fait possible de profiter de Bora Bora et de la Polynésie française à petit prix.

Avec ses plages incroyables, ses fonds marins débordant d’espèces pélagiques et sa culture bien en vie, la Polynésie française est un véritable paradis (vous pouvez d’ailleurs lire mon article à ce sujet ici)! Il faut cependant se rendre à l’évidence, rejoindre un tel paradis coûte cher. Le prix pour visiter cette destination en décourage d’ailleurs plusieurs. Selon l’institut de la statistique de la Polynésie française, 183 800 touristes ont mis les pieds sur les îles de l’archipel polynésien en 2015. De ce nombre, très peu étaient des « backpackers » (si je me fie aux 10 seulement que j’ai rencontrés pendant mon séjour de 2 mois là-bas!).

La Polynésie française attire généralement un tourisme de luxe. La plupart des vacanciers vont sur les îles de Tahiti, de Moorea ou de Bora Bora et dorment dans l’un des nombreux hôtels de luxe présents. Le cliché d’aller y passer sa lune de miel est encore bien ancré.

Voyager de la sorte coûte cher, voire très cher. À titre d’exemple, une petite recherche rapide sur Expedia pour un voyage de deux semaines tout inclus au Four seasons resort de Bora Bora en juillet coûte 16710$ CAN par personne (départ de Montréal, recherche faite le 1er novembre 2016). Il ne faut donc pas chercher trop loin pour comprendre pourquoi les routards vont généralement préférer les destinations asiatiques ou sud-américaines à la Polynésie. Cependant, il est tout à faire possible de visiter la Polynésie française à petit prix (je vous le jure!). Voici justement quelques trucs et conseils que je ramène de mon récent voyage de deux mois dans l’archipel polynésien (croyez-moi, il me reste encore quelques sous dans mon portefeuille)!

polynesie-francaise-petit-prix-velo-pliable-plage

Comment se rendre en Polynésie française à petit prix?

Magasinez vos billets d’avion avec Air Tahiti Nui, Air France et Hawaiian airlines. Comme il y a très peu de compagnies aériennes qui desservent la Polynésie, il se peut que vous payerez une petite fortune pour vous y rendre. Soyez cependant à l’affût de rabais possible! Et rappelez-vous que votre billet d’avion pour vous rendre sur place sera votre seule grosse dépense. Avec les autres conseils ci-dessous, vous pourrez profiter de cette destination sans trop vous ruiner. N’abandonnez donc pas votre rêve Polynésie en ayant comme seul prétexte que les billets d’avion son chers!

Achetez un billet « tour du monde » avec un regroupement de compagnies aériennes comme Star Alliance ou Oneworld. Vous pourrez ainsi planifier une escale dans ce coin de paradis dans votre traversée du Pacifique. Cela est très rentable si en plus vous désirez vous arrêter à l’île de Pâques en chemin (il y a effectivement des vols entre Tahiti et l’île de Pâques avec Lan airlines.

Privilégiez un voyage en dehors de la haute saison (juin à août en Polynésie). Je me souviens être parti pour Tahiti un 31 mai plutôt qu’un 1er juin puisque les billets d’avion étaient 200$ moins chers.

Plage déserte de Tikehau
Une plage de sable corallien à Tikehau.

Comment économiser sur les transports une fois rendu en Polynésie française?

Procurez-vous une passe d’avion multi-îles avec Air Tahiti pour vos déplacements entre les îles. Vous paierez ainsi beaucoup moins cher que si vous achetez chaque segment séparément. Air Tahiti vend une panoplie de passes différentes selon les îles que vous désirez visiter. À titre d’exemple, une passe reliant Tahiti, Moorea, Huahine, Raiatea, Bora Bora et Maupiti vous en coûtera 425 Euros. Si vous rajoutez les îles de Rangiroa, de Tikehau et de Fakarava à cette passe, vous paierez 559 Euros (c’est la passe que j’ai prise personnellement).

Ce n'est pas tous les jours qu'on tient dans ses mains une carte d'embarquement pour Bora Bora!
Ce n’est pas tous les jours qu’on tient dans ses mains une carte d’embarquement pour Bora Bora!

Emportez un vélo pliable avec vous pour vous promener sur les îles. Vous serez ainsi totalement autonome lors de vos déplacements. Pas besoin de louer une voiture coûteuse, pas besoin de prendre le taxi (également cher) et pas besoin de payer un supplément pour que votre lieu d’hébergement vienne vous chercher à l’aéroport. Les îles sont en général assez petites pour pouvoir les explorer aisément en vélo (par exemple Bora Bora fait 32 km de circonférence, Maupiti en fait 10 et Tikehau n’a que 4 km de route).

polynesie-francaise-petit-prix-velo-pliable
Apporter un vélo pliable sur les îles est le meilleur moyen d’économiser sur les transports.

Pourquoi un vélo pliable plutôt qu’un vélo « standard »? Parce que vous ne paierez ainsi pas de supplément pour « bagage trop gros » à bord de vos vols entre les îles! Débarquez donc de l’avion, dépliez votre vélo, attachez votre sac sur celui-ci et le tour est joué! Croyez-moi, c’est ce que j’ai fait et je peux vous dire que pédaler autour des îles pour les explorer est vraiment agréable (en plus de vous permettre d’économiser beaucoup d’argent)!

polynesie-francaise-petit-prix-velo-pliable-huahine

Prenez le traversier entre Tahiti et Moorea. L’Aremiti relie effectivement les deux îles plusieurs fois par jour. En seulement 30 minutes à un coût raisonnable, on peut ainsi s’évader de l’effervescence de Tahiti pour rejoindre les coins paisibles de Moorea. Notez que si vous prenez une passe d’avion multi-îles d’Air Tahiti, le segment Tahiti-Moorea d’une durée de seulement 10 minutes sera probablement inclus.

Faites du pouce! On retrouve habituellement qu’une seule route qui fait le tour de chacune des îles.  Alors, si vous rencontrez un sympathique Polynésien dans sa voiture, il y a de fortes chances qu’il se dirige vers votre destination! De plus, comme la circonférence des îles est plutôt petite, tout est relativement près. N’hésitez donc pas à lever le pouce!

Comment trouver de l’hébergement pour les petits budgets en Polynésie française?

Passez la nuit dans l’un des dortoirs que l’on retrouve en Polynésie. Vous n’aurez peut-être pas le même confort que les amoureux en lune de miel dans leur « resort », mais vous pourrez profiter tout autant qu’eux de la beauté des îles polynésiennes! Voici une liste de quelques dortoirs sur place. J’ai dormi dans la plupart de ceux-ci :

Tahiti : Teamo Guesthouse – Vraiment bien! Super chaleureux, à 5 minutes à pied du marché de Papeete.

Huahine : Pension Guynette – Accueil sympathique, bien situé sur le bord de mer, tranquille.

Rangiroa : Turiroa village (chez Olga) et Rangiroa plage. Si vous désirez un peu plus de vie, rendez-vous chez Rangiroa plage. Si vous préférez le calme, vous serez tranquille au Turiroa village.

Bora Bora: Pension Lagoonarium – Vraiment simple et plus ou moins propre. Mais bon, vous dormirez tout de même sur Bora Bora à moindre coût!

Moorea : Pension Motu Iti – Je n’ai pas dormi ici puisque j’ai fait du couchsurfing lorsque j’étais sur Moorea.

Séjournez dans les petites pensions chez l’habitant. Il y en a sur chacune des îles et les prix sont variables selon le confort désiré. Dans chaque cas, vous serez accueilli comme un roi! Dans les moins chères que j’ai vues :

Tahiti : Le faré suisse.

Huahine : Hiva plage. C’est un endroit où vous pourrez également planter votre tente. Petites cabines très simples sur le bord de mer. Cuisine disponible pour vous faire à manger.

Tahaa : chez Pascal. J’ai personnellement planté la tente chez Pascal. Cependant, les chambres sur place sont simples, mais respectables. Vous y serez accueilli par une montagne de fruits! Miam!

N’hésitez pas à consulter le site de Airbnb pour dénicher une pension de la sorte.

Faites du couchsurfing chez les Polynésiens! La réputation n’est plus à faire pour ce site web qui vous permettra à coup sûr de vous imprégner totalement de la culture polynésienne. Je peux vous garantir que l’hospitalité des Polynésiens est sans égal!

polynesie-francaise-petit-prix-couchsurfing-raiatea
Le couchsurfing est un excellent moyen de faire connaissance avec la culture polynésienne!

Dormez dans l’un des campings présents sur les îles. Il y en a un peu partout et le décor est toujours enchanteur. Parmi ceux que j’ai croisés sur mon chemin :

Bora Bora : Bora Bora camping.

Moorea : Camping Nelson.

Maupiti : camping sur le motu Tiapaa à la pension Roses des îles. Soyez averti que l’accueil fût un peu particulier à ce camping!

Fakarava : Relais Marama. Super accueil!

Tikehau : Pension Justine. Super cuisine sur place, mais la plomberie des toilettes laissait à désirer lors de mon passage.

polynesie-francaise-petit-prix-tente-tikehau
Vous trouverez toujours des endroits au décor enchanteur pour planter votre tente.

Vous n’avez vraiment pas trouvé de logement abordable? Planter votre tente dans la cour des Polynésiens que vous rencontrerez en chemin! Les Polynésiens sont extrêmement chaleureux (particulièrement avec les Québécois). À chaque fois que je m’informais à savoir où il était possible de planter la tente pour la nuit, j’étais alors accueilli à bras ouverts sur place!

Les Polynésiens sont toujours accueillants et ils se feront généralement un plaisir de vous permettre de planter votre tente si vous leur demandez gentiment.
Les Polynésiens sont toujours accueillants et ils se feront généralement un plaisir de vous permettre de planter votre tente si vous leur demandez gentiment.

Comment manger à moindre coût en Polynésie française?

Achetez votre poisson au marché de Papeete ou aux pêcheurs directement. Vous êtes en Polynésie, profitez de ce que la mer vous offre! Vous trouverez d’ailleurs que le prix du thon rouge au marché de Papeete est dérisoire comparativement à ce que vous serez habitué de payer. Tentez tout de même d’éviter les poissons « lagonaires » à cause des risques de ciguatera (une intoxication alimentaire).

Demandez aux Polynésiens de vous cueillir des fruits à même leurs arbres. Vous retrouverez effectivement à profusion des papayes, des noix de coco, des mangues, des mangoustes, des fruits à pain, des pomélos, des bananes et si vous êtes sur Moorea, des ananas! Fraîcheur garantie! Et si vous ne savez pas quoi manger pour souper, faites-vous un BBQ avec un poisson perroquet fraîchement pêché accompagné d’uru (le fruit à pain). Un pur délice local!

polynesie-francaise-petit-prix-recolte-de-mangues

polynesie-francaise-petit-prix-noix-de-coco

Mangez aux roulottes le soir à Papeete. Chaque soir, au bord de mer à la place Vaiete, une dizaine de caravanes se rassemblent pour préparer une panoplie de mets différents (mets chinois, crêperie, mets polynésiens, crèmes glacées, etc.). C’est l’occasion de très bien manger à petit prix!

polynesie-francaise-petit-prix-roulottes-papeete
Les roulottes de Papeete, un moyen économique de bien manger.

Comment profiter des activités polynésiennes à petit prix?

S’il y a une activité qu’il faut absolument faire en Polynésie, c’est de faire de la plongée sous-marine. Il faut cependant se rendre à l’évidence que c’est plutôt coûteux (c’est de loin l’endroit le plus cher où j’ai plongé dans le monde). Heureusement, il est possible d’économiser en se procurant une passe qui permet de plonger sur plusieurs îles.

Deux options s’offrent à vous: la passe Te moana qui permet de plonger avec 16 centres répartis sur 11 îles ou la passe offerte par les centres de plongée Topdive (présents sur 7 îles). Vous pourrez ainsi acheter une passe de 10 plongées, par exemple, et les répartir sur les différentes îles que vous visiterez lors de votre séjour. Pour 10 plongées, la passe Temoana vous en coutera 65000 CFP (800$ CAN) alors que la passe Topdive vous grugera 85000 CFP (1050$ CAN). Oui, c’est très cher, mais je vous garantis que vous ne regretterez pas votre investissement une fois que vous vous trouverez au fond de l’eau!

Pour ceux qui ne font pas de plongée sous-marine, enfilez masque et tuba pour découvrir la faune pélagique des lagons en apnée. Vous pourrez passer des heures à observer les raies, les murènes et les poissons multicolores de l’endroit tout à fait gratuitement. À cet effet, je vous conseille chaudement les eaux autour du motu de Tiahura de Moorea (accessible par la plage de l’hôtel Les Tipaniers).

Allez explorer l’intérieur des îles en randonnée. Le sommet de chacune des îles est d’ailleurs bien souvent l’endroit où la vue est la plus époustouflante. Le belvédère au sommet de Maupiti, que j’ai particulièrement aimé, vous rendra complètement euphorique. Autrement, les points de vue du col des trois cocotiers (Moorea), de l’Aorai (Tahiti), des flancs de Uturoa (Raiatea) et du sommet du Pohue Rahi (Huahine) valent vraiment le détour! Tout cela tout à fait gratuitement en plus!

polynesie-francaise-petit-prix-sommet-maupiti
La vue au sommet de Maupiti n’a absolument pas de prix!

Profitez des sports locaux! Empruntez une va’a (pirogue polynésienne) ou un surf à un sympathique polynésien. Visez la noix de coco avec votre javelot ou allez pêcher! Ce ne sont pas les activités sportives qui manqueront ici!

polynesie-francaise-petit-prix-vaa-moorea

polynesie-francaise-petit-prix-surf-tahiti

polynesie-francaise-petit-prix-javelot

Alors, on part?

La Polynésie est un endroit qui est généralement coûteux à visiter. Cependant, avec ces conseils pour économiser, vous pourrez voyager en Polynésie française à petit prix. Vous n’avez donc plus d’excuse pour vous priver de cette destination de rêve!

Si vous vous demandez maintenant quelles îles visiter en Polynésie lors de votre prochain voyage, je vous suggère l’article que j’ai publié précédemment à ce sujet.

Alors, on part?

polynesie-francaise-petit-prix-bora-bora-lagon

Pour plus d’aventures, consultez mes autres articles!

Comment voyager en Polynésie française à petit prix?

Excellent ton article! C’est fort probable que cette destination soit celle de mon voyage de noce d’ici 2 ans !

Vraiment trop hot ton truc!

Merci génial

On revit nos vacances polynésiennes avec toi, c est tout à fait cela mais nous en pension de famille. …nous avons plus de 60 ans et sommes des mamies pas très portés sur le camping en toile de tente, …..mais vraiment ont se régalés à chaque fois et ce ne sera pas la dernière, la croisière sur l Aranui sur les Marquises aussi un pur bonheur avec aussi dortoirs ou chambre. Mauruuru pour ce bon moment passé à lire ton article, nana

Très bon article pour visiter les principales îles de Polynésie. C’est Top !

Un popa’a de Mahina

Salut très bien ton article. J’habite moi-même à Tahiti et j’y ai pêché des infos ! Si qqn a besoin de camper à Taravao (plus « grande » ville de la Presqu’Ile, il y a un bus qui vous y emmène) j’ai un grand jardin et c’est gratuit no problem. Bon par contre j’ai enfants alors le matin c’est animé ! Allez venez ici c’est le parais.
Marie

J’ai eu l’occasion d’aller en Polynésie à Tahiti et Moorea mais j’ai surtout eu la chance de connaître du monde sur place. C’est une solution des plus économiques bien sûr. ça reste cher, même très cher mais tu as raison, il y a toujours moyen d’économiser quelques sous. Enfin… ça n’est pas demain la veille que j’aurais un tel budget pour repartir ! dommage 🙂

wpDiscuz